Portrait

Mélanie Dusarse

Je suis designer textile et auteure de papier d’art depuis plus de 30 ans. J’ai installé mon atelier en Bretagne, entre Rennes et Saint-Malo. Passionnée de dessin depuis mon enfance – je voulais être bricoleuse professionnelle ! – j’ai étudié pendant cinq ans aux Arts Décoratifs de Strasbourg. J’ai imaginé, dessiné et coloré des centaines de décors pour tissus.

Spécialiste du dessin d’ameublement, je me sens dépositaire d’un savoir-faire traditionnel d’une valeur inestimable. Je me fais souvent l’ambassadrice des métiers d’art méconnus, menacés pour certains de disparition…

Création & tendances

Dans un monde où règne la tyrannie du « cahier de tendance », j’ai essayé de créer au gré de mes inspirations, sans toujours écouter les exigences de la mode du moment, et ce tout en respectant les contraintes liées aux industries de fabrication.

Si je vois mes dessins devenir aujourd’hui collectors, c’est peut-être parce j’ai su rester fidèle à mes goûts personnels, au travers d’une technique de réalisation que je suis une des rares à utiliser en France.

Dans les années 95, j’ai exploré avec enthousiasme les possibilités offertes par l’outil informatique. Simplification du raccord, gain de temps, souplesse d’exécution… Les ordinateurs sont vite devenus les alliés incontournables du dessinateur textile. Pour autant, rien ne remplace à mes yeux la composition manuelle.

 

Batik et papier Japon

Pour réaliser mes motifs, j’utilise une technique haut de gamme du Batik indonésien*, que j’ai apprise, à la fin de mes études, auprès d’une ancienne ouvrière textile.

Le dessin se fait « à la réserve », en appliquant de la cire fondue sur le papier, à l’aide d’un instrument appelé djanting (ou tjanting). Je peins ensuite, à l’encre et au pinceau, en répétant l’opération autant de fois qu’il y a de couleurs, augmentant ainsi la finesse des détails.

* Le Batik indonésien a été inscrit en 2009 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Les papiers d’art

Cette méthode du Batik, apparue au 17e siècle en Indonésie, est aussi remarquable que le support que j’utilise : du papier Washi**, un papier fabriqué au Japon, à la main, à partir d’écorces de mûrier, selon une recette ancestrale et précieusement gardée.

Avec ce procédé artisanal, chaque feuille est unique… Sur ce support fin et soyeux, la peinture devient transparente et lumineuse. Le geste doit être précis et fluide, il demande attention et lâcher prise… Un papier si précieux avec ce type de tracé ne donne pas droit à l’erreur ! Chaque papier d’art ou modèle que je crée nécessite entre deux et cinq jours de travail.

* En 2014, le papier Washi a été inclus dans la liste du Patrimoine immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Transmettre…

Aujourd’hui, de nombreuses personnes, et notamment des jeunes, s’enthousiasment pour mon travail et me demandent de les former. Je le fais au cours de stages, de démonstrations dans les écoles d’art, les salons, ou pour des associations culturelles. J’aime transmettre cette technique du Batik, et parler des perspectives d’avenir du beau métier de designer textile et papier.

Je constate avec joie l’engouement du public pour la richesse de ces pièces uniques créées sur papier Japon. L’expert ne s’y trompe pas, et reconnaît l’ouvrage fait à la main, la « patte » que le dessin réalisé à l’ordinateur, trop parfait, ne donne pas.
On me dit que mes papiers d’art racontent une histoire… peut-être celle des artistes-artisans d’art ?

Rien ne remplace le plaisir du contact avec le papier, celui de dessiner au crayon et d’appliquer les encres, de manier le djanting et d’apposer la cire, d’être concentrée et légère à la fois, d’oublier le temps…

Formation

Diplômée de l’Ecole des Arts Décoratifs de Strasbourg (1982)

Diplôme National des Beaux-Arts de Dijon (1982)

Expositions

2017 : Journées Européennes des Métiers d’Art, Luxembourg

2016 et 2015 : Journées Européennes des Métiers d’Art, Abbaye de Lehon

2004-2005 : Galerie La part des Anges, L’Isle-sur-la-Sorgue

2001 : Le buveur de Lune, Saint-Jacut-de-la-Mer

Créations – Collections

1999 : Collection tissus polaires, Ets Spit, Paris

1998 : Collection ameublement export Etats-Unis, Les tissus d’Avenières, Laval

1994 : Modèles pour impression sur toile tissée, Toiles de la Mayenne, Fontaine Daniel

1991 à 1998 : Collections  Jacquard, tissus d’ameublement, Ets  Belgique et Allemagne

1984-1985 : Collections de sets de table Marie-Robin, Paris

1983 : Studio de création J-Louis Lhôpital, Lyon

 1982 : Réalisation de décors peints, studio photo Mardys, Paris

1981 ; Premier prix du public projet « note de musique »,
Salon International du tapis et des Revêtements de Sols, Paris

1981 : Décors verre, Cristallerie de Hartzviller

error: Le contenu de ce site est protégé !!